LES « RANÇONGICIELS », LA NOUVELLE ARNAQUE DU WEB!

LES « RANÇONGICIELS », LA NOUVELLE ARNAQUE DU WEB

Depuis 2012, un type de virus a fait un grand retour sur le web causant des maux de tête à plusieurs utilisateurs et entreprises, les « rançongiciels ».

Ce type de virus bloque l’accès à l’ordinateur ou crypte les données accessibles par le système infecté. Une fois le virus bien installé dans le système, les pirates demandent une rançon afin de redonner l’accès à l’ordinateur ou aux fichiers cryptés.

Fenêtre crypto 1

Le plus souvent, le virus proviendra d’un lien ou d’une pièce jointe dans un courriel frauduleux, mais, on peut aussi le retrouver dans des logiciels piratés ou certains sites Web infectés et des images ou bannières publicitaires truquées. Le « rançongiciel » est généralement plus présent sur PC, mais depuis quelque temps, on peut lire que même les utilisateurs Mac et Android peuvent être infectés.

En cas d’infection, il faut en premier lieu, identifier le poste infecté et le nettoyer afin d’arrêter l’action du virus. Par la suite, il faut effacer les données cryptées et faire une restauration de la dernière sauvegarde valide. En théorie, il est conseillé de ne pas payer, car vous n’êtes pas certain que les pirates vous rendront vraiment l’accès et, s’ils le font, ils peuvent toujours récidiver plus tard.

Dû au fait que le virus est activé par l’utilisateur, même la meilleure protection antivirus est limitée au niveau de la protection qu’il peut vous offrir. En entreprise, il existe des solutions de protection pouvant être installée sur les serveurs permettant de bloquer l’accès à un utilisateur lorsqu’il est infecté, réduisant donc les dommages du virus. La meilleure façon de vous protéger est d’examiner les courriels avant de cliquer sur un lien ou d’ouvrir une pièce jointe et d’effectuer régulièrement une copie de sauvegarde de vos fichiers importants. Une copie de sauvegarde doit idéalement être effectuée sur un périphérique externe ou à l’aide d’un service de sauvegarde en ligne.

Fenêtre crypto

En conclusion, assurez-vous toujours de la validité d’un courriel, d’un site web ou d’un lien avant de cliquer sur celui-ci. Prenez des sauvegardes régulièrement et assurez-vous du bon fonctionnement de ceux-ci. Dans le cas d’une infection, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels afin d’effectuer un nettoyage complet.

Michael Dionne

Directeur informatique, Servlinks Communication

www.servlinks.com

Be Sociable, Share!