Conseils pour éviter la fraude par courriel et texto!

Conseils pour éviter la fraude par courriel et texto!

Internet est une jungle où il est facile de contracter des virus, logiciel malveillant ou être victime d’une fraude.

Chez Servlinks Communication, nous sommes des experts en informatique et nous aidons régulièrement nos clients qui vivent des situations très désastreuses.

Voici quelques conseils à prendre en note pour éviter ce type de situation.

  • Aucune entreprise, banque et organisation ne vous demande votre nom d’utilisateur, mot de passe et informations confidentielles par courriel.

Si vous recevez un courriel ou un message texte d’une organisation qui vous demande de leur remettre des informations, se connecter ou faire des changements à votre compte, posez-vous des questions.

Afin de vérifier l’information si elle est légitime ou non voici quelques trucs :

S’il y a un lien cliquable (URL) dans le courriel, valider si cela est la vraie adresse de l’entreprise ou l’organisation en question.  Par exemple : Servlinks Communication.  Le site est www.servlinks.com.  Il est possible qu’il y ait des informations en avant du nom de domaine servlinks.com exemple accesclient.servlinks.com ou client.servlinks.com mais cela reste toujours servlinks.com.  Si l’adresse est différente, c’est surement un faux lien.  Souvent les fraudeurs reproduisent le site web de l’entreprise avec une adresse similaire.  Toujours être vigilant.

Dans ce type de cas, évitez de cliquer sur le lien et tapez l’adresse que vous utilisez régulièrement dans votre navigateur web.

Dans le doute, communiquer avec l’organisation en question et valider l’information.

  • Personne ne demande de l’argent par courriel.

Dans la vie, personne ne contacte un individu au hasard sur Internet pour demander de l’aide pour obtenir de l’argent. Par exemple : Leur argent est coincé dans une banque africaine et il a besoin de quelques milliers de dollars de votre part pour pouvoir y avoir accès.  Ou, il va mourir dans quelques mois, il se chercher un hérité et ils ont besoin encore là de quelques milliers de dollars pour vous expédier de l’argent.   Si vous recevez un courriel de ce genre, c’est une fraude.

De plus, en 2017 de plus en plus de fournisseurs envoient leur facture par courriel pour éviter les frais de poste et accélérer le processus.  Par contre, assurez-vous que ce que vous recevez provient d’un fournisseur valide.  Un moyen assez simple c’est de regarder l’adresse de l’expéditeur.  Valider que c’est l’adresse de celui-ci.   Les fraudeurs utilisent parfois une adresse similaire pour vous attraper.

Soyez aussi très vigilant lorsqu’un fournisseur ou client vous demande de faire des changements sur ces coordonnées bancaires.  Toujours valider la source, car il est possible que ce soit un fraudeur qui désire se faire transférer de l’argent dans son compte.

  • Le message

Si vous recevez un message dans une langue inhabituelle exemple l’anglais, posez-vous des questions.

Si vous recevoir un courriel avec des fautes de français sans structure de texte et est possible que cela soit une arnaque.

  • Fichier joint

Ne jamais ouvrir un fichier dans un message électronique si vous ne connaissez pas l’expéditeur.  Voici quelques types de fichiers que vous pouvez ouvrir normalement sans problème :  JPG, doc, docx, xls, xlsx, pdf.  Ne jamais ouvrir des fichiers du type « .EXE ».  Ce sont des exécutables et cela cache normalement des virus ou logiciel malveillant.  Ne jamais exécuter des fichiers du type « fichier.doc.exe » ce ne sont pas des fichiers Microsoft Word, car le fichier se termine par « EXE ».

Il est bien important de toujours avoir une suite de sécurité afin de vous protéger.  Nous vous conseillons Eset, disponible chez Informatique IDC.

D’autres trucs sont disponibles et seront surement le sujet d’une autre chronique éventuellement.

Pour terminer, dans la vie comme sur Internet quand c’est trop beau pour être vrai c’est qu’il y a une possible arnaque.  Dans le doute, prenez le téléphone et contactez la personne qui vous envoie l’information ou votre expert en informatique.  Comme dans plusieurs autres choses, vaut mieux prévenir que guérir.

Hugo Dubé

Président, Servlinks Communication

www.servlinks.com