Les résolutions 2018 en communication, web et marketing

Le temps des fêtes est désormais chose du passé et c’est maintenant le temps de prendre de bonnes résolutions pour l’année 2018.

Nous avons réuni dans cet article les résolutions suggérées par nos experts en communication, web et marketing de chez Servlinks Communication.

 

Voici les résolutions de notre vice-président et directeur des ventes de notre centre de revenus « Communication, web et marketing » :

Soyez actif !

La promotion de votre entreprise, c’est comme aller au gym. Il ne faut pas donner votre 110% le premier mois et abandonner pour le reste de l’année. Déterminez une fréquence convenable selon votre temps et votre budget, mais assurez-vous d’être constant dans vos efforts pour obtenir des résultats efficaces qui perdureront. N’hésitez pas à faire appel à du renfort de professionnels afin de vous accompagner au besoin. Vous avez un entraîneur qui vous conseille et vous encourage au gym ? Pourquoi ne pas faire de même pour votre marketing ?

Essayez, mesurez, ajustez !

Il n’existe pas de recette magique ou encore de programme d’entraînement miracle qui fonctionne pour tout le monde. Apprenez de vos bons coups mais aussi de vos erreurs ! Ne prenez pas plusieurs actions sans en mesurer les impacts, que ce soit des placements publicitaires, des nouveaux contenus sur votre site web ou des publications sur les réseaux sociaux. Vous ne vous pesez jamais lorsque vous essayez un nouveau régime ou après quelques semaines d’entraînement ? C’est logique de vouloir savoir si nos efforts sont récompensés. Prenez le temps de le faire et vous pourrez ainsi mieux vous concentrer sur les interventions offrant un maximum de résultats pour votre situation.

Soyez patient !

Je sais, c’est utopique de demander ceci à la vitesse que tout change autour de nous, mais rien ne change en claquant des doigts. Un nouveau garage pour que les véhicules soient à l’abri des tempêtes ? Ce sera fait d’ici demain matin ! Vous savez autant que moi que ça ne risque pas d’arriver, et si c’est le cas je ne prendrais pas la chance de stationner mon véhicule à l’intérieur. Je viens de créer ma page Facebook depuis 1 semaine et j’ai seulement 50 « J’aime » et il ne semble pas y avoir plus de clients dans ma boutique. C’est évident que ça ne fonctionne pas Facebook pour moi … ! Donnez-vous du temps pour évaluer les retombées de vos actions et encore plus aux gens d’apprivoiser les nouveautés que vous offrez dans votre approche.

Prenez du recul !

Vous avez été pris dans le tourbillon du quotidien toute l’année à exécuter toutes les tâches nécessaires au bon déroulement de vos activités. Si vous preniez un peu de temps pour bien commencer l’année en vous demandant si les actions que vous effectuez sont nécessaires, mais surtout si la technologie ne serait pas une solution pour automatiser, voire même optimiser certaines tâches ? Sans remplacer la réceptionniste par un robot qui fera le café, vous trouverez certainement des éléments que vous ou vos collègues réalisent par habitude, sans pour autant se demander si c’est toujours pertinent. Une piste pour vous aider dans vos réflexions ?  Pensez à des termes tels que « automatisation », « intelligence artificielle », etc. Une fois de plus, un œil externe est un atout à considérer pour vous faire prendre conscience plus facilement. Une seule condition !  Ne pas faire de cachette comme la poutine du vendredi soir que vous n’avez pas révélée à votre nutritionniste.

Soyez prévoyant !

Nous vous lançons le défi d’essayer de travailler 1 journée sans technologie ! Pas d’ordinateur, de tablette, de cellulaire, … Rien ! Plusieurs d’entre vous me diront certainement qu’il sera préférable de rester à la maison, car la journée risque d’être peu productive et avec raison. Vous prévoyez dans votre budget de payer l’électricité, le loyer, le renouvellement des véhicules, les rénovations, les honoraires professionnels tels que le comptable, le salaire de vos employés, … Pourquoi ne pas faire de même pour vos équipements informatiques, votre marketing, votre présence sur le web et les réseaux sociaux ? Ce sont des éléments essentiels au bon fonctionnement et à la réussite de votre entreprise. N’hésitez pas à les prioriser eux aussi !

 

Voici les résolutions de notre directeur artistique, Guillaume Asselin :

Optimiser votre présence sur le web

Si votre entreprise est peu présente ou encore absente du web, il est fondamental d’y songer dès maintenant :

Tous ces outils vous aideront à améliorer votre notoriété, à promouvoir vos offres et à trouver de nouveaux clients.

Peaufiner votre image

Votre image corporative a besoin d’un lifting ou d’une toute nouvelle tête ? Profitez de la nouvelle année pour vous doter d’une identité visuelle au goût du jour et qui fera parler de vous à coup sûr !

Promouvoir encore plus votre entreprise

Il faut en finir avec la modestie et la timidité ! Sortez de votre zone de confort et n’hésitez plus à mettre en avant votre entreprise. La promotion attire indéniablement d’autres clients. Devenez une référence dans votre domaine pour attirer toujours plus de prospects et fidéliser votre clientèle.

 

Voici les résolutions de notre stratège web, Jean-François Goulet :

Essayer quelque chose de nouveau

Faire de nouvelles expériences peut s’avérer enrichissant. Essayez-les :

  • « Stories Instagram »,
  • « Facebook Live »,
  • Les GIF,
  • Les articles longs…

 

Votre auditoire essaie ces nouveautés. Vous devez au moins les tester. Le pire qui puisse arriver, c’est que vous abandonniez si l’essai n’était pas concluant.

Garder son avance technologique

La première erreur que les entreprises font en matière de marketing, c’est d’investir beaucoup d’argent dans une stratégie, par exemple un site web, et ensuite attendre une longue période avant de mettre de l’énergie dans celle-ci.

De nos jours, tout change et à vitesse grand V.  L’algorithme de Google change lui aussi et la façon dont nos clients consomment aussi.

Il est important d’avoir une stratégie et d’investir sur du long terme.

Devenir un générateur de contenu

Il n’y a pas de raison de s’arrêter sur un si bel élan. La production de contenu doit s’évaluer sur la durée. La programmation doit privilégier le long terme. Il faut enrichir les canaux de diffusion pour rester présent, mais surtout pour répondre aux désirs de l’auditoire.

 

C’étaient quelques exemples de résolutions à adopter pour 2018 en matière de communication, web et marketing de la part de nos experts. Le meilleur conseil qu’on pourrait vous donner aujourd’hui, c’est justement ne pas attendre à chaque début d’année pour bien faire les choses. Il faut le faire à chaque jour. Une stratégie numérique est la meilleure des solutions. Elle vous permet de savoir où vous désirez aller et comment. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter nos experts sans frais.

 

Jean-François Dumais
Directeur des ventes
Jean-françois.dumais@servlinks.com

 

Guillaume Asselin
Directeur artistique
Guillaume.asselin@servlinks.com

 

Jean-François Goulet
Stratège web
Jean-françois.goulet@servlinks.com

Top 10 des évènements technologiques de 2017

2017 a été une année riche en nouveautés et en avancées technologiques. Servlinks Communication et Informatique IDC vous offrent leur Top 10 des technologies ayant marqué l’année.

 

Wanna Cry

WanacryLe 12 mai dernier, la cyberattaque d’un virus de type « rançongiciel » appelé « WannaCry » s’est rapidement répandue à travers le monde, à une échelle et à une vitesse encore jamais vues. Et le 27 juin dernier, c’est le virus nommé « PetrWap » qui a frappé durement plusieurs institutions à travers le monde.

Après avoir obligé le géant pétrolier russe Rosneft à passer sur un serveur de secours et la centrale nucléaire ukrainienne de Tchernobyl à revenir à des mesures manuelles du niveau de radioactivité, « PetrWap » causait des pannes informatiques chez le transporteur maritime Maersk, coupait le courant chez le propriétaire des biscuits Lu et Oreo et contraignait des salariés allemands de Nivea à cesser leur travail.

En Russie et Ukraine, « PetrWap » a touché des dizaines de cibles aussi variées que des banques, les fabricants des confiseries Mars ou des produits de soin Nivea, le groupe de distribution Auchan et des structures gouvernementales ukrainiennes.

 

Google I/O

Google-Recherche-FINAL

Toujours au mois de mai dernier, Google présentait ses nouveautés au Google IO à son événement en Californie. L’événement marque un changement majeur pour le géant de la recherche. En effet, Google adopte la même philosophie que ses concurrents en se lançant dans le matériel. Téléphones intelligents, outils de connectivité, ordinateurs portables et autres font maintenant partie des produits disponibles.

Le lancement du nouveau Google Pixel 2 et du Daydream (casque de réalité virtuelle grand public) a retenu l’attention. En plus de la mise en place du nouveau système d’exploitation pour téléphone intelligent, Android O (comme Oreo), une grande place a été laissée au Google Home version améliorée.

Passés sous le radar lors de l’événement, les changements majeurs au moteur de recherche et l’implication de plus en plus grande de la recherche vocale, à l’aide du Google Assistant et du Google Home (et du Google Home Mini), ont commencé à avoir un impact majeur sur les internautes vers la fin 2017.

 

Bitcoin

BitcoinLa monnaie virtuelle Bitcoin a retenu l’attention des internautes, des financiers et des autorités au cours de l’année 2017.

Système de monnaie cryptographique, le Bitcoin (de l’anglais Bit : unité d’information binaire et Coin : pièce de monnaie) se veut une méthode de paiement pair-à-pair. Bien que cette monnaie n’ait aucun cours légal dans aucun pays, elle est utilisée comme une monnaie alternative permettant de payer produits et services chez les partenaires utilisateurs.

En 2017, le Bitcoin a fait la une à plusieurs reprises. D’abord pour son implication dans des achats faits sur le Dark Web et ensuite pour l’explosion de la valeur de celui-ci.

À sa création en 2008, le Bitcoin s’échangeait à 0,06$/Bitcoin. Au début décembre 2017, sa valeur a atteint des sommets. Un Bitcoin valait 17 000$, subissant ainsi une envolée de 70% en un peu plus d’une semaine. Bien que sa valeur soit très élevée sur le marché actuel, le Bitcoin reste volatile et imprévisible. Il est présentement possible d’acheter des Bitcoins chez plus de 1600 revendeurs dans le monde ou de les miner (les explications sont dans le vidéo ci-joint). Avec les Bitcoins acquis, il est possible de procéder à des transactions chez plusieurs entreprises web et physiques ou de les retirer via un guichet spécialement prévu à cet effet.

Bitcoins Cryptomonnaie (Radio-Canada) 2017

iPhone X

Le 3 novembre était marqué au calendrier de plusieurs amateurs de téléphones intelligents et de technologies. Apple procédait au lancement de l’iPhone X, ce téléphone qui était pour révolutionner le monde des communications. Cette recette avait déjà été utilisée à plusieurs reprises par le géant de la technologie, mais cette fois-ci, il semble bien que les amateurs n’aient pas été déçus.

Bien que l’iPhone X soit le téléphone le plus cher jamais produit, les admirateurs de l’outil se le sont arraché. Avec un écran ultra performant et grand format, Apple rejoint ainsi les autres marques qui avaient mis de l’avant des écrans toujours plus gros et toujours plus clairs. Malgré le fait que le traitement des emojis ait été mis à jour, c’est la reconnaissance faciale qui fait de l’iPhone un incontournable de 2017.

En utilisant une technologie existante depuis 2013, mais en la bonifiant, Apple a réussi là où d’autres ont échoué. Votre téléphone vous reconnaît et se déverrouille automatiquement à la vue de votre visage. L’expérience utilisateur d’Apple permet de créer un moment de confiance, personnel et intime. Apple réussit donc à rendre un peu plus humain cet outil froid et dur qu’est le téléphone intelligent.

 

Faillites de commerçants

Qu’ont en commun Sears Canada, Radio Shack USA, Toys ‘R Us, HMV Canada et Payless ? Ces géants de la consommation ont dû se mettre sous la protection des créanciers et certains ont même mis fin à leurs activités. Directement lié au manque d’adaptabilité au marché de la vente en ligne, plusieurs entreprises ont vécu des baisses majeures de ventes et d’achalandage.

Il est à noter que 2017 se veut la première année où les achats en ligne ont dépassé les achats en magasin pendant la journée du vendredi fou (Black Friday). Amazon prend une grande part de marché, mais la Chinoise Alibaba (Ali Express) gagne du terrain. Il ne faut pas oublier l’entente entre Google et Walmart qui fait afficher en priorité les produits disponibles en ligne chez Walmart lorsqu’une recherche est faite sur Google.

La multiplication des plateformes d’achats en ligne, les facilités de livraison et l’utilisation d’applications mobiles qui permettent de garder captif le client ont donné un dur coup à l’industrie. 2017 restera dans les dossiers comme étant l’année où des entreprises bien établies ont chuté et n’ont pu se relever.

 

L’intelligence artificielle qui apprend seule

L’IA est présente dans nos vies depuis quelques années déjà. Il est maintenant courant de se faire aider par un assistant électronique, vocal ou même de poser des questions à des robots de discussion. Google, encore elle, pousse la technologie un peu plus loin. Son projet DeepMind est devenu un incontournable du milieu.

L’intelligence artificielle créée par la filiale londonienne de Google a la particularité d’apprendre. Comme ses concurrents, AlphaZero, l’IA de DeepMind, apprend, à la différence près qu’elle n’a pas besoin d’avoir de l’apprentissage supervisé pour arriver à ses fins.

L’exemple le plus récent est la fiche de 28 victoires et 0 défaite aux échecs. AlphaZero a supplanté son concurrent qui était une IA dédiée strictement aux échecs. Ça veut donc dire que l’IA de Google, qui avait comme information de base les règles des échecs, a appris à jouer, à maîtriser et est devenu un expert en moins de deux heures. DeepMind continue ses recherches et son développement. Mené avec la nouvelle ouverture d’une division à Montréal, gageons que nous n’avons pas fini d’en entendre parler.

 

Livraison avec voitures autonomes, robots et drones

En janvier 2017, Mercedes dévoilait son camion de livraison du futur. Livrable de série avec des bras robots animés et des drones sur son toit, cette version du camion de livraison semblait tout droit sortie d’un film futuriste.

Pourtant, en mars la pizzeria Domino’s lançait des robots de livraison. Créé par DRU (Domino’s Robotic Unit), le projet pilote mené en Allemagne et en Nouvelle-Zélande a permis de livrer plus de 5 000 commandes sans embûches et dans les temps.

Un projet pilote similaire a été mené par Just Eat. Cette fois à Londres, un robot au format similaire a livré plus de 1 000 commandes à des internautes. La voie terrestre s’avère intéressante pour les entreprises, mais la voie des airs reste un choix populaire. Amazon en a déjà fait l’essai et continue les retouches à son projet. Pendant ce temps, DDC (Drone Delivery Canada) offre la livraison d’entrepôt à entrepôt par drone. Ce qui était futuriste au début de l’année et devenu une formalité en décembre.

 

Démocratisation de la domotique

La domotique, cette science qui permet de rendre sa maison intelligente, s’est grandement démocratisée en 2017. Encouragée par la propagation rapide des Google Home, Google Home Mini et Amazon Alexa, il est maintenant plus facile que jamais de brancher et faire interagir les objets intelligents entre eux.

Régler la température de sa pièce en posant une question. Faire allumer les lumières de son entrée selon la géolocalisation de sa voiture. Faire jouer de la musique dans votre maison et régler l’ambiance des pièces grâce aux ampoules connectées.

Toujours faite dans l’optique de simplifier la vie et d’accélérer les processus, la domotique résidentielle vient de prendre une tournure vers l’optimisation et le grand public.

 

Facebook Live et YouTube Live

Andy Warhol disait : « Dans le futur, tout le monde sera mondialement connu pour 15 minutes. »

C’est peut-être ce que Facebook et YouTube ont tenté de combler. Les Facebook Live et les chaînes YouTube Live ne datent pas de 2017, mais elles ont vraiment pris leur envolée cette année.

Il est simple et facile de faire des vidéos qui vous permettront de rejoindre des internautes de partout dans le monde. Le matériel nécessaire pour débuter est minime, les forfaits de téléphonie cellulaire permettent maintenant de visionner ce type de média et les réactions immédiates rendent l’interaction amusante avec les internautes.

 

Marketing comportemental

Les publicités sur le web n’ont pas ralenti en 2017. Déjà bien établi dans le monde depuis une dizaine d’années, le marketing comportemental a été bonifié récemment.

Le marketing comportemental consiste à utiliser les données des utilisateurs qui visitent un site web, une page, un produit ou qui interagissent avec une publicité. Cette technique permet de cibler et de qualifier adéquatement les leads.

Malgré le fait que cette technique soit utilisée depuis plusieurs années, les outils se raffinent et la quantité de données est en constante explosion. En 2017, une nouvelle série de données est devenue disponible. Avec l’avènement de la recherche vocale, il est maintenant possible de faire du marketing comportemental sur les derniers mots prononcés.

Il est donc possible que vous voyiez des publicités ciblées directement à votre profil sans même que vous ayez fait une visite sur un site web donné.

 

Jean-François Goulet
Stratège web et réseaux sociaux
Servlinks Communication

 

Pourquoi pas un pas de recul ?

Beaucoup d’entrepreneurs sont des gens d’action, qui privilégient avant tout l’exécution. Ils foncent, veulent en finir au plus vite avec le marketing et passent à l’étape suivante, mais sans stratégie.

Si vous vous lancez sans plan de match, il est facile de dépenser beaucoup d’argent sans récolter nécessairement les bénéfices prévus. Il existe des façons de faire beaucoup plus efficaces.

Pour les PME, le plan de marketing devrait être le critère clé à partir duquel tous les autres efforts de ventes devraient être évalués, mais il est souvent considéré comme un « boulet » au lieu d’un document stratégique crucial.

Le marketing est souvent considéré comme un mal nécessaire et dans les mauvaises périodes économiques, le budget de marketing est souvent le premier à être coupé.

La pratique du marketing a grandement évolué au cours des dernières années, particulièrement à l’ère du web, des médias sociaux et des appareils mobiles, alors que le consommateur est constamment sollicité.

 

Les étapes d’un plan marketing

Ceci étant dit, même si de nouvelles technologies s’invitent dans le mix marketing et le quotidien des consommateurs, certains principes demeurent. Je pense notamment au principe des 4 P (Produit, Prix, Promotion, Place) mais bien évidemment adaptés à la réalité d’aujourd’hui.

Ces 4 P devraient ainsi se retrouver au cœur de la démarche de réflexion et de rédaction de votre plan marketing, peu importe l’industrie dans laquelle vous évoluez. Le plan marketing devrait, à ce moment, refléter les actions et les valeurs de votre entreprise et de votre clientèle. Le plan devrait alors prendre en charge toutes les plateformes et tous les outils utilisés et consultés afin d’assurer une couverture 360 degrés du message et ainsi assurer la visibilité de vos produits. Voici donc les étapes fondamentales d’un plan marketing.

 

Définir les objectifs

Un plan marketing doit répondre à des objectifs d’affaires. Votre entreprise peut avoir un ou plusieurs des objectifs suivants pour la prochaine année :

  • Augmentation du chiffre d’affaires et des ventes
  • Augmentation de la notoriété de la marque ou d’un service en particulier
  • Réduction des coûts d’opération, d’embauche ou autres
  • Fidéliser des segments de clientèle
  • Augmenter le revenu par type de clientèle
  • Améliorer la perception de certains segments de marché envers votre produit ou marque

Évidemment, on n’utilisera pas la même approche, ni les mêmes budgets, selon ces objectifs. Les tactiques de communication doivent ainsi découler des stratégies visant à atteindre ces objectifs, par exemple choisir de miser sur Facebook ou sur une brochure corporative.

 

Identifier les marchés et publics cibles

Quel est votre client-type? Avez-vous une idée du client idéal pour votre produit ou vos services? Qui est votre consommateur? Il faut trouver des réponses à ses questions.

 

Positionnement du produit

Qu’est-ce qui vous distingue des autres? En d’autres termes, quel est votre avantage concurrentiel, la chose ou la manière qui vous rend unique? Pour un hôtelier, peut-être est-ce un emplacement unique en bord de mer. Pour un restaurateur, ce sera une table mettant les produits du terroir en vedette. Cette étape est cruciale, car elle revient à l’élément le plus fondamental pour toute entreprise: la force du produit ou du service.

Vous pouvez avoir le meilleur marketing au monde, mais si le produit est mauvais, vous ne ferez pas de miracle. L’inverse n’est malheureusement pas toujours vrai : vous pouvez avoir le meilleur produit au monde, mais si personne ne le sait, ou si le tarif n’est pas bien adapté à la demande du marché, vous ferez fausse route.

 

Prioriser les outils et tactiques numériques (Promotion)

Cette étape est trop souvent celle par laquelle commencent certains gestionnaires, alors qu’on doit choisir les outils et tactiques en fonction des objectifs, et non l’inverse. Pour une entreprise qui lance un nouveau produit ou service destiné à un vaste public, par exemple, il est possible qu’un placement dans un média de masse s’avère un choix judicieux. Pour une autre marque, spécialisée dans un créneau visant les jeunes branchés, on voudra alors peut-être privilégier une initiative en marketing numérique via une application de messagerie, par exemple Snapchat ou Instagram. Il n’existe pas de formule magique, ni universelle.

 

Budgétiser les actions

La notion de budget est primordiale, et conditionne jusqu’à un certain point le niveau de succès qu’on peut escompter pour le marketing d’une marque.

Le budget marketing devrait d’abord et avant tout s’aligner avec le degré de maturité de votre entreprise et/ou de vos produits et services. On doit habituellement investir plus lors du lancement, alors que les budgets sont réduits lorsqu’un produit atteint un certain niveau de maturité. Plus souvent qu’autrement, ces montants seront représentés en pourcentage du chiffre d’affaires estimé. Il faut donc faire attention et comparer des données similaires lorsque vient le temps d’établir le budget marketing.

 

Mesurer les indicateurs clés

Comment mesurer les efforts et les investissements de votre marketing?

Ce n’est pas si difficile, dans la mesure où les tactiques découlent des objectifs définis dès le départ, et que pour chacune de ces tactiques on aura identifié des indicateurs de performance. Un exemple? Si l’augmentation de la notoriété est effectivement un des objectifs poursuivis, on devra avoir au préalable défini les paramètres : on cherche à augmenter la portée de nos publications sur Facebook de 25% au cours des 6 prochains mois. Ou encore on veut obtenir une augmentation de 10% dans les mentions au sujet de notre marque sur le web.

C’est d’ailleurs à ce niveau que le marketing numérique tire habituellement son épingle du jeu, en raison des nombreux indicateurs de performance qu’on peut suivre dans le temps, notamment sur le web et les médias sociaux.

Guillaume Asselin
Directeur artistique

 

Sources :
https://www.bdc.ca/fr/blogue/pages/ne-pas-avoir-plan-marketing-cest-faire-les-choses-moitie.aspx
http://fredericgonzalo.com/2015/06/23/les-8-etapes-dun-bon-plan-marketing/

Une nouvelle plateforme web pour Servlinks Communication

La technologie peut parfois être complexe et sembler hors de portée. Dans l’optique de se rapprocher de ses clients et de rendre accessible la technologie, Servlinks Communication va mettre en branle une série de projets. Fort d’une équipe de plus de 40 experts se spécialisant dans divers sujets, Servlinks Communication lancera une plateforme web permettant de visionner des échanges et des rencontres traitant de sujets technologiques.

Une nouvelle plateforme vidéo pour Servlinks Communication

Présentés sous la forme de websérie, les vidéos permettront de démystifier les grandes questions technologiques. Nous vous invitons d’ailleurs à répondre à notre sondage pour nous faire part de vos questionnements et de vos anxiétés technologiques.
Il vous sera aussi possible de visionner des vidéos d’archives, des animations d’apprentissage et des vidéos ludiques de notre équipe d’experts.

Ce projet s’inscrit dans une vision à long terme qui vise à rendre plus accessibles nos employés et nos collaborateurs. Servlinks Communication est déjà un vecteur de changement dans son milieu et les projets à venir rapprocheront notre équipe de vos projets.

On est dans le monde réel aussi

Il est déjà possible de croiser plusieurs de nos employés lors de rencontres et d’événements un peu partout au Québec. Notre équipe se fait un devoir de participer aux grandes rencontres et aux événements pour échanger et discuter des nouveaux enjeux technologiques.

Partenaire et commanditaire actif dans le milieu, Servlinks Communication se fait une fierté de redonner à la communauté. Le Mondial Servlinks Communication U21 AAA n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Un partenariat qui est en place depuis plusieurs années et qui permet à l’équipe de soccer féminin des moins de 21 ans de performer à un haut niveau saison après saison.

N’hésitez pas à venir nous faire part de vos projets et de vos questions lorsque vous verrez l’un d’entre nous. Il nous fera un plaisir de discuter avec vous des différentes manières dont nous pourrons vous aider.

Contactez-nous pour plus d’informations.

C’est la rentrée du monde des affaires – Que faire dans votre infrastructure informatique?

La fin du mois d’août et le début de septembre amorcent la rentrée du monde des affaires. Cette période est à nos portes et c’est maintenant le bon moment pour planifier le retour des vacances. Il est important d’avoir une infrastructure informatique stable et performante afin de bien terminer l’année. Un environnement informatique déficient rend les employés moins performants et affecte leur humeur ainsi que leur productivité au travail.

Voici quelques éléments à prendre en compte afin de prévoir une infrastructure informatique fiable et performante pour le reste de l’année :

Améliorer le positionnement de votre site web dans les moteurs de recherche

Il ne faut pas se le cacher, les ventes en 2017 se passent sur Google. Si vous êtes mal référencé, c’est votre compétiteur qui va chercher celles-ci. Une analyse de votre site web par l’un de nos stratèges fera la différence et permettra de maximiser vos ventes! Cet exercice est abordable et c’est un indispensable pour la rentrée!

 

Concevoir un nouveau site web qui soit à votre image et qui attire vos clients potentiels

Si vous n’avez pas de site web ou que celui que vous avez présentement ne répond plus à vos besoins, il est important de le prévoir, car un site web ne prend pas deux jours à concevoir.

 

Démystifier les réseaux sociaux pour rentabiliser leur utilisation

Être présent sur les réseaux sociaux est un indispensable en 2017. Voici un article que nous avons écrit sur le sujet pour savoir quels réseaux sociaux choisir pour votre entreprise et pourquoi : http://www.servlinks.com/blog/quels-reseaux-sociaux-choisir-pour-votre-entreprise/

 

Créer de nouveaux médias imprimés (cartes d’affaires, dépliants, etc.) pour promouvoir votre organisation

Vos documents promotionnels doivent être prêts et avec un contenu à jour. Voici deux articles intéressants sur le sujet :

 

Améliorer la sécurité de votre parc informatique pour vous protéger contre les dernières menaces

Avez-vous un antivirus à jour? Avez-vous une suite de logiciel de sécurité afin de vous protéger des « cryptolockers »? Avez-vous un bon pare-feu afin de vous prémunir contre les attaques extérieures? Votre réseau sans-fil est-il sécurisé ?

Ce sont toutes des questions que les entreprises doivent se poser régulièrement. Une entreprise sur 3 est victime de problème de sécurité majeur dans son entreprise.

 

Mieux utiliser les outils infonuagiques pour améliorer votre infrastructure informatique

Il est maintenant possible de délocaliser votre informatique sur Internet. Exemple : vos serveurs, applications, bases de données et plus encore.

Il existe plusieurs avantages à avoir vos données dans le Cloud : disponibilité de vos données, sauvegarde externe automatique, diminution des dépenses d’investissement, réduction de la maintenance des équipements et haute disponibilité.

Pensez-y avant d’investir des milliers de dollars dans une infrastructure interne. Nous pouvons vous conseiller pour bien choisir votre solution.

Rafraîchir le matériel de votre parc informatique

 

Mettre en place des outils proactifs qui permettent de prévenir au maximum les problèmes informatiques

La majorité des problèmes informatiques peuvent être prévenus! Il existe des logiciels et des outils pouvant vous aider à avoir un environnement informatique stable et sécuritaire.

 

Recevoir des recommandations d’experts pour améliorer votre infrastructure informatique

Une visite annuelle d’un expert de Servlinks Communication et Informatique IDC permet d’avoir l’heure juste sur votre infrastructure et d’obtenir des recommandations. C’est gratuit et cela vous permet d’être proactif et de sauver de l’argent au bout de la ligne.

 

Développer un logiciel sur mesure pour un besoin bien précis ou pour éviter l’entrée de données en double

Avoir un bon logiciel de gestion et avoir accès à l’information en temps réel, c’est le nerf de la guerre en 2017 pour les entreprises. Pour être compétitif dans un marché en changement continuel, l’analyse de vos données est essentielle. Il est primordial de centraliser vos données sous une source unique pour éviter les erreurs et les pertes de temps.

 

Confier à une firme informatique reconnue la gestion de votre réseau et de vos besoins informatiques

Une relation de confiance avec votre partenaire informatique est primordiale. Le mot partenaire est très important.

L’informatique ne doit pas être vue comme un mal nécessaire. En 2017 tout est informatisé. Il est impossible d’être compétitif dans votre marché et d’opérer sans des systèmes informatiques performants! Ne les négligez pas!

Soyez proactif! Investissez dans vos outils technologiques! Vous y gagnerez à coup sûr !

Hugo Dubé
Président, Servlinks Communication et Informatique IDC

www.servlinks.com

www.informatiqueidc.com

 

Des nouveautés à prévoir dans vos recherches Google

L’entreprise ayant la plus grande influence sur le web en ce moment reste Google (Alphabet). Toujours en mouvement et en recherche constante d’innovation et de simplification des actions sur le web, Google effectue plusieurs mises à jour de ses manières de faire. Ces changements ont un impact direct sur les internautes et les entreprises qui doivent rester à l’affût et demeurer à l’avant-garde pour continuer à assurer leur visibilité sur le web.

Nous avons répertorié 2 changements qui auront un impact majeur sur les PME.

Changement de l’affichage des résultats de recherche

Google tente depuis plusieurs années déjà de rendre les recherches plus faciles et d’augmenter l’exactitude des résultats afin de donner aux internautes la meilleure réponse à leur questionnement. Nous n’avons simplement qu’à nous rappeler l’arrivée de la carte de données, carte qui se retrouve à droite des résultats de recherche. Cette carte s’est positionnée rapidement comme un incontournable et est devenue un élément essentiel pour la visibilité des entreprises.

Voilà que Google revient à la charge avec une nouvelle mouture de l’affichage des résultats de recherche. Ainsi, dans les prochains mois, les résultats de recherche seront affichés sous la forme d’un journal. À la manière de Facebook, les résultats seront présentés un à la suite de l’autre afin que l’internaute puisse défiler dans les résultats. Donc, il s’agit de la fin prochaine des pages de résultats.

Quel sera l’impact de cette mise à jour sur les internautes et les entreprises ?

La notion de positionnement dans les moteurs de recherche sera à revoir. Finie la pensée en page, bienvenue à la pensée en contenu. Pour attirer les internautes vers sa page, il sera important de bien maîtriser les notions de contenu et de métadonnées. Il sera important de développer une stratégie de placement et de diffusion qui saura répondre aux attentes des internautes.

Comme cette solution sera déployée à petits pas, il sera important de rester à l’affût des changements prochains.

Google-Recherche-FINAL

Nouveau format de publicité vidéo chez YouTube

Dans une optique d’augmentation de la visibilité des PME, mais en gardant en tête le temps de concentration maximum des internautes, Google vient de mettre en place un nouveau format de publicité vidéo pour sa plateforme YouTube.

Une vidéo de 6 secondes (Bumper Ads) qui permet une visibilité et donne assez de temps pour faire un punch comique pour susciter l’intérêt de l’internaute. Ce nouveau format de publicité est maintenant disponible au Québec. Il s’agit d’un format encore sous-utilisé, mais qui permet un très fort taux de conversion à un faible coût de diffusion.

La mise en place d’une stratégie web est essentielle afin de bien utiliser ce format. Nous vous invitons donc à nous contacter pour profiter d’une analyse de votre présence web et pour discuter des différentes possibilités qui s’offrent à vous.

Jean-François Goulet
Stratège web et réseaux sociaux
www.servlinks.com

Est-ce toujours possible de faire de la publicité par courriel ?

La loi canadienne antipourriel, loi C-28, fête au mois de juillet ses 3 ans d’existence. Pour l’occasion, elle s’offre une refonte partielle. En fait, à compter du 1er juillet 2017, la période de grâce accordée par le gouvernement se termine.

Au fil des ans, la loi antipourriel a fait ses preuves et le CRTC s’est vu très actif avec plusieurs amendes distribuées aux entreprises fautives. Toutefois, le 1er juillet 2017, une nouvelle action sera disponible pour les particuliers, les entreprises et les organismes qui reçoivent des courriels non sollicités.

Un droit privé d’action devant les tribunaux

Depuis juillet 2014, seul le CRTC pouvait sévir avec des offenses en lien avec la loi C-28. Il était possible au CRTC de donner des amendes, parfois salées. La période de grâce se terminant, il sera maintenant possible aux particuliers, aux entreprises et aux organismes de poursuivre l’expéditeur des courriels. En plus des amendes délivrées par le CRTC, les expéditeurs de courriels fautifs pourront aussi être mis en demeure par les personnes et organismes qui reçoivent un courriel.

Les règles d’envoi de courriel restent les mêmes. La mise en place d’un outil permettant de récolter les consentements exprès et tacites et un archivage de l’information afin de prouver vos droits en cas de litige est de mise.

Les plateformes visées sont les mêmes. Les courriels, SMS ou messages sur les réseaux sociaux sont réglementés par la loi C-28.

Les vieilles relations doivent aussi se conformer

En 2014, lors de la mise en place de la loi C-28, toutes les relations d’affaires qui existaient avant 2014 étaient considérées comme des prospects à consentement tacite. Le CRTC donnait ainsi une période de 3 ans aux entreprises pour se conformer.

Juillet 2017 se veut la fin de cette probation. Il sera ainsi obligatoire que toutes les entreprises aient consenti exprès afin qu’elles puissent recevoir vos communications électroniques.

Les consentements tacites seront toujours disponibles, mais il sera important de respecter les délais de validité. Dans le cas d’un client, un délai de 24 mois est prévu. Il vous sera donc possible de communiquer avec lui pendant cette période. La notion de prospect prend ainsi tout son sens comme il sera plus difficile de communiquer avec eux.

C-28, un frein aux processus d’affaires ?

La loi antipourriel peut paraître lourde de sens et de processus administratifs fastidieux, mais dites-vous qu’il est possible de mettre en place une forte stratégie de communication électronique qui respecte les règles.

Notre équipe peut vous aider à développer les bons outils et les bonnes stratégies.

Contactez-nous pour savoir quelles sont les solutions qui s’offrent à vous.

 

Quels réseaux sociaux choisir pour votre entreprise ?

En 2017, le nombre de réseaux sociaux actifs sur le web se situe à plus de 4 000. Certains d’entre eux sont très nichés et répondent à un besoin particulier, d’autres sont axés sur la population en général et permettent de se connecter avec plusieurs clients potentiels.

Quels reseaux sociaux choisir

Vu la grande variété de choix de réseaux sociaux, lesquels devriez-vous utiliser pour faire du marketing social au nom de votre entreprise ?

La première question à valider est : Où sont mes clients ? Quels réseaux sociaux utilisent-ils ?

Une analyse de votre marché vous permettra d’obtenir des éclaircissements à ce sujet. La réponse vous aiguillera déjà vers une série de médias sociaux qui pourraient vous être utiles. Sans surprise, vous retrouverez dans votre liste les 4 grands joueurs du web actuellement. Facebook, Twitter, LinkedIn et YouTube sont des incontournables et permettent de rejoindre près de 20% de la population terrestre en un seul clic.

Au-delà de la visibilité, les réseaux sociaux permettent une communication directe avec votre clientèle et génèrent ainsi une augmentation du niveau d’engagement de vos usagers. Plus le niveau d’engagement est élevé, plus votre marque comptera sur des fans loyaux et reconnaissants.

Les réseaux sociaux offrent une grande visibilité à votre entreprise et ils permettent de rediriger du trafic vers votre site web. Ces redirections d’usagers feront augmenter les conversions mises en place lors de votre stratégie de présence web et feront augmenter vos revenus. Que votre stratégie soit dirigée vers les clients uniques (BTC) ou les entreprises (BTB), les réseaux sociaux choisis vous permettront de rejoindre votre clientèle en quelques clics.

Le contenu présent sur YouTube, les blogues et Facebook sont pris en compte lors des recherches faites sur Google. Ainsi, une bonne stratégie de contenu sur les réseaux sociaux fera augmenter votre référencement (SEO) sur les moteurs de recherche. Votre site se retrouvera donc plus près des premiers résultats lorsque les utilisateurs rechercheront les mots clés reliés à vos produits et services.

Pour se démêler, voici un tableau qui permet de remettre en perspective l’utilisation de chaque réseau en soulignant les forces et les faiblesses de chacun.

Tableau d'engagement des réseaux sociaux

Où se trouve donc votre niche ?

Quels sont les réseaux sociaux qui vous permettront de rejoindre votre clientèle ?

Partagez avec nous vos solutions et vos questionnements !

Jean-François Goulet

Stratège web et réseaux sociaux

servlinks.com

 

Google augmente ses règles de sécurités

Le fureteur internet le plus utilisé sur la planète (55% de part de marché en 2016) offre depuis le 25 janvier sa 56ième mise à jour.

Quelques jours seulement après la mise à jour de Firefox, Chrome vient confirmer les changements qui vont s’opérer sur le web pour les prochains mois. En plus de permettre la lecture des fichiers FLAC et d’optimiser le rendu des médias en HTML5, les deux fureteurs ont pris la décision d’emboiter le pas vers les connexions sécurisées.

Pour tous les sites qui collectent des données (connexion à l’aide d’un mot de passe, transmission de numéro de carte de crédit, formulaires de contact, voir même certains cookies), Chrome et Firefox s’assureront que les sites web seront hébergés de manière sécuritaire. Le site devra donc porter la mention HTTPS:// et avoir un certificat SSL, faute de quoi la mention « CONNEXION NON SÉCURISÉE » sera apparente et un menu en point d’exclamation ( ! ) s’affichera à la gauche de la barre de recherche.

Chrome Securites Servlinks

Google et Mozilla, tous deux créateurs de fureteurs internet, s’entendent pour dire que cet avertissement n’est qu’une première étape vers l’augmentation de la sécurité du web. Les tests préliminaires laissent entrevoir que les messages qui sont présentement en place pourraient changer de ton et devenir un peu plus agressifs. La version bêta de Chrome laissait entrevoir la possibilité d’avoir un rectangle rouge avec la mention « CONNEXION NON SÉCURISÉE » s’affichant à droite de la barre de recherche.

Qu’est-ce que le SSL

Certificat vendu par une tierce partie permettant d’ajouter une couche de validation supplémentaire sur les serveurs et domaines. Cette étape de confirmation permet de réduire les messages d’erreurs et valide l’authenticité et le maintien de votre hébergement.

Dans les dernières années, le SSL s’est démocratisé. Il n’est plus seulement réservé aux banques et aux sites transactionnels. Il est même souhaitable que votre site web, que vos solutions de courriels, et que vos services cloud soient protégés par un tel protocole. Tranquillité d’esprit et sécurité des données vous sont offertes grâce à la mise en place d’un certificat SSL.

Jean-François Dumais

Directeur développement logiciel

www.servlinks.com